Accueil > Internet > Côté serveur > Site dynamique : SPIP/EVA > Présentation > Étape 1 - chap 0 : Pourquoi SPIP ?

Étape 1 - chap 0 : Pourquoi SPIP ?

samedi 29 novembre 2003, par Bertrand Guigaz

Avantages et inconvénients d’un système comme SPIP

Intérêts...

  • gérer un site Web de type rédactionnel, c’est-à-dire composé d’articles et de brèves organisés dans une arborescence de rubriques imbriquées (hierarchie). On gère de manière séparé forme et fond.
  • séparer entièrement, et répartir de manière coopérative et/ou collaborative entre différentes personnes, trois types de tâches :
    • la création graphique de l’interface -> webmaster (html, php, css),
    • les contributions rédactionnelles via proposition d’articles et de brèves -> rédacteurs et administrateurs de rubriques,
    • la gestion éditoriale du site (organisation des rubriques, la validation des articles/brèves proposés...) -> administrateur(s) (rédac chef).
  • dispenser le webmestre et tous les participants à la vie du site d’un certain nombre d’aspects fastidieux de la publication sur le Web, ainsi que de connaissances techniques trop longues à acquérir (mise en page html). L’installation de SPIP se réalise au moyen d’une interface simple et pas à pas, au terme de laquelle vous pouvez commencer à créer vos rubriques et articles.

En détails ....

- Pour le webmestre :

  • L’installation de SPIP se fait au moyen d’un script automatisé, pas à pas, au terme de laquelle vous pouvez commencer à créer vos rubriques et articles.
  • L’aspect graphique et la navigation sont définis par des "squelettes" HTML définissant chacun une façon d’afficher du contenu (par exemple : un squelette pour la page sommaire, un autre affichant une rubrique y et l’ensemble de son contenu, un troisième pour un article, un quatrième pour une brève, un autre encore pour le même article, mais défini pour l’impression). La façon dont est inséré le contenu rédactionnel du site dans ces pages est défini par un certain nombre de tags similaires au HTML relativement faciles à maîtriser.

- Pour le(s) rédacteur(s) et administrateur(s) :

  • Une interface Web intuitive rend simples la publication de contenus (brèves, articles, ...) ainsi que la gestion éditoriale du site. De plus, des raccourcis typographiques spécifiques permettent de mettre en forme un texte sans avoir à utiliser le langage HTML (possible cependant), rendant ainsi la contribution rédactionnelle accessible à tous, et aussi simple que l’écriture d’un texte dans un traitement de texte.

- Pour les visiteurs :

  • L’arborescence des rubriques, l’accès aux contenus est simple et logiquement organisé (peu varier en fonction des squelettes)
  • Un système de cache accélère le site en évitant un grand nombre d’appels à la base de données (MySQL), et joue en outre un rôle de garde-fou contre les plantages de la dite base : dans ce cas, le site reste disponible de façon statique (les pages visitées une fois ont déjà été calculées et stockées dans le cache), même si toute modification des contenus est impossible (y compris la contribution aux forums).
  • Un système de forum et de formulaires divers (proposer un site, une brève, s’inscrire comme rédacteur) permettent une participation du public à la vir du site de manière ponctuelle, en réaction au contenu affiché.
  • Un moteur de recherche intégré à SPIP (s’il est activé par le webmestre), permet d’effectuer des recherches sur l’ensemble du contenu public du site.

Inconvénients...

  • La "culture" du système rédactionnel est à appréhender et à apprendre : rien de compliqué cependant, mais cela change ...
  • Le travail se fait essentiellement en ligne, il faut donc une connection pour travailler sur le site. On peut cependant préparer ses articles hors ligne, puis les copier / coller dans l’interface lors de la connection.
  • Le système dynamique basé sur php/Mysql demande un serveur qui propose ces fonctionnalités
  • Le serveur doit être capable, en terme de performances, de répondre aux appels de pages qu’il calcule "à la volée".